L’alarme incendie

L’alarme incendie

Acheter une alarme incendie fait aujourd’hui partie des priorités des ménages en raison des risques d’incendie fréquents. Le détecteur automatique et autonome de fumée DAAF sera même obligatoire dans tous les logements français à compter du 8 mars 2015, en application des articles L 129-8 et L129-9 du code de la construction et de l’habitation. Pour un prix dérisoire, tout le monde peut s’en procurer et l’installer sans aucune difficulté.

Prévenir, alerter, sauver

Les alarmes d’incendie représentent une nécessité pour garantir la sécurité des personnes à l’heure où les incendies constituent les principales causes d’accidents domestiques en France, sachant que l’on enregistre un sinistre toutes les deux minutes.

Le Système de Sécurité Incendie (SSI) a été élaboré pour prévenir les départs de feu dans les habitations privées et les bâtiments publics, par la mise en oeuvre de détecteurs de fumée, de chaleur ou de monoxyde de carbone, lesquels déclenchent automatiquement la sirène d’alarme lorsque survient une anomalie

Les systèmes sont composés d’un ou de plusieurs détecteurs, d’avertisseurs sonores avec ou sans transmetteur téléphonique. Ils peuvent être placés aux endroits stratégiques tels que la cuisine, le salon, les chambres. Il est important de bien suivre les consignes d’installation et de bien positionner les détecteurs d’incendie au plafond pour leur bon fonctionnement. Si l’habitation est équipée d’une cheminée, d’un poêle ou d’une chaudière, il est recommandé d’installer un détecteur de monoxyde de carbone afin de repérer la présence anormale de produits toxiques et de donner l’alerte immédiatement.

Dans l’espace cuisine où la fumée est courante, il est préférable de choisir un détecteur de chaleur. Ainsi, lorsque la température atteindra plus de 50 degrés, signe d’un départ de feu, la sirène se mettra en route. Il n’est pas forcément nécessaire de faire appel à un professionnel pour l’installation de l’alarme. Dans la plupart des cas, il est très simple d’utilisation et ne demande aucune connaissance technique. Ceux qui préfèrent toutefois confier la pose à un expert, doivent exiger un certificat d’agrément, indispensable en cas de sinistre.

Les normes à respecter

En France, la réglementation prévoit des SSI en fonction de la catégorie des établissements et du public qu’ils hébergent. Il existe différents types de systèmes répartis en fonction de la taille des bâtiments et du taux de fréquentation pour les espaces publics. Ces systèmes souvent complexes, ne sont pas adaptés pour les particuliers chez qui, un simple détecteur autonome et automatique de fumée suffit. Exemple de quelques modèles de DAAF qui restent dans les normes européennes:

  1. Le détecteur de fumée autonome livré avec pile 9V. Equipé d’une alerte sonore de fin de vie de la batterie, d’un détecter de fumée avec capteur photoélectrique et un bouton de test de vérification instantané.
  2. Le plus petit détecteur de fumée au monde, le Smoky nano, 90 décibels, est garanti 5 ans. Avec ses 4 centimètres de diamètres, il dispose de toutes les certifications nécessaires pour une alarme domestique. Il s’agit d’une fabrication CAVIUS.
  3. Le MYFOX qui détecte les fumées et déclenche localement l’alarme avec transmission par radio cryptée vers la centrale qui met en route la sirène et informe ses occupants par SMS. Alimenté avec une pile de 9 V et facile à installer.
  4. L’Euro caméra, sans fil G5/ S5/S9/A9 garanti deux ans. Averti par téléphone, conforme aux directives européennes, aux normes EN 14604. Fonctionne de façon autonome, connectée avec une alarme antenne interne. Zone de protection 20 m2 et 85 db. Installation et configuration simplifiée.

Efficacité et petits prix

Dans tous les pays où le détecteur de fumée est obligatoire, les incendies ont considérablement diminués, pour diviser par deux le nombre de décès. L’important est de bien veiller à installer un matériel mentionnant lanorme EN 54, en vigueur pour tous les pays de l’Union Européenne. Les équipements doivent être certifiés et homologués pour répondre aux normes spécifiques de l’Association Française de Normalisation (AFNOR).

Le prix d’une alarme incendie peut varier d’une marque à l’autre mais cela dépend surtout des performances de l’appareil. Cependant, pour la modique somme de 15 euros, il est possible de s’équiper d’un détecteur fiable et normalisé.