Plus de détails sur la vidéosurveillance

Plus de détails sur la vidéosurveillance

C’est un système d’armement efficace qui permet de surveiller votre maison ou votre entreprise à distance et en temps réel.  Il  n’est pas facile de choisir le bon dispositif de vidéosurveillance et l’on se pose beaucoup de questions ; Quelle condition ? Quel prix ? Quelle efficacité ? Voici quelques pistes qui devraient pouvoir vous guider.

Son fonctionnement

Par le biais de caméras, le système de vidéosurveillance est un enregistrement permanent du bâtiment que vous souhaitez surveiller. Cela peut être votre maison comme votre entreprise, voire même un lieu public.

Contrairement à la télésurveillance, vous n’êtes pas obligé d’établir un contrat ou un abonnement avec une société ; tout en sachant que dans le cas d’une vidéosurveillance, la société ne peut que vous prévenir en cas d’intrusion et non envoyer l’un de ses agents sur les lieux comme c’est le cas pour la télésurveillance.

Intéressons nous à présent à la composition du dispositif de vidéosurveillance. Il contient principalement :

  • Un enregistreur dans lequel sont stockées toutes vos images et vos enregistrements que vous pourrez visualiser quand vous le souhaitez. De plus, c’est avec lui que vous allez pouvoir faire tous vos paramétrages ;
  • Un moniteur (ou téléviseur) qui est en fait un écran de surveillance grâce auquel vous pourrez visionner en direct et voir tous vos enregistrements ;
  • Des câbles (ou connectiques) pour lier votre caméra à votre enregistreur ;
  • Une caméra pour bien évidemment filmer ou enregistrer les images qu’elle va ensuite transmettre à l’enregistreur ou au moniteur.

Il est possible d’intégrer d’autres dispositifs tels que l’alarme, le détecteur de mouvement, le détecteur de fumée… Pour vous assurer encore plus de sécurité.

Il existe cependant plusieurs sortes de dispositifs de vidéosurveillance et de caméras de surveillance, vous devrez alors faire votre choix parmi un panel divers et varié.

Afin de bien déterminer votre choix, concentrez-vous sur vos besoins : est-ce que vous souhaitez une sécurité optimale ? Surveiller votre bébé ? Une pièce en particulier ? Votre maison ? Votre entreprise ? Il faut se poser les bonnes questions.

Parmi les dispositifs de vidéosurveillance, vous retrouverez :

  • La vidéosurveillance analogique: c’est la plus ancienne et la plus classique. Les caméras transmettent les vidéos au moniteur et à l’enregistreur par un câble coaxial. Elle détient une très bonne qualité d’image et c’est aussi la plus facile à installer.
  • La vidéosurveillance IP (ou numérique) : plus moderne, elle est reliée à un réseau informatique par câble ou par Wifi, et va traiter les images via un logiciel. Ainsi, vous pourrez surveiller votre habitat et consultez vos vidéos en direct, où que vous soyez, à tout moment et sur votre ordinateur ou même Smartphone. Son installation est un peu plus complexe et nécessite l’intervention d’un informaticien. De plus, son paramétrage peut se faire à distance mais sa qualité d’image est moins bonne.
  • Sans fil: c’est un dispositif discret puisqu’il s’agit d’une vidéosurveillance en liaison avec le Wifi, relié à un récepteur. La transmission des images vers le moniteur ou l’enregistreur se fait par des ondes radios. Cependant, la qualité d’image reste assez faible. Son installation est assez simple et peu coûteuse.
  • Filaire: comme son nom l’indique, ce dispositif est relié au système par des câbles. Il possède une image fluide et de bonne qualité mais son installation est assez onéreuse puisqu’elle demande quelques travaux.
  • Par internet: avec ce dispositif les caméras sont directement reliées à un ordinateur,  et il est possible de visionner les vidéos en direct  par internet via le logiciel associé au système. Vous pouvez également enregistrer et archiver ces images, qui sont de bonnes qualités.

Concernant les différentes caméras de surveillance :

  • Caméra de surveillance IP: elle détient sa propre adresse IP et vous permet de la consulter à tout moment depuis votre PC ou votre Smartphone connecté à internet
  • Sans fil: qui transmet les images par ondes radio
  • En direct: elle vous permet de suivre en temps réel tous ce qui se passe dans votre maison ou dans votre entreprise
  • Infrarouge: cette caméra peut filmer le jour et la nuit mais elle est surtout efficace si vous souhaitez surveiller une pièce sombre, dans l’obscurité
  • Factice : elle n’enregistre aucune image car son unique rôle est celui de la dissuasion
  • Extérieure: ces caméras sont étanches pour pouvoir résister aux intempéries et peuvent filmer de jour comme de nuit
  • Webcam de surveillance: reliée à un PC, vous pouvez voir les images en direct
  • Mini caméra de surveillance (ou caméra espion): cette caméra est conçue pour ne pas être vue et s’intègre dans votre environnement. Elle vous permet de surveiller votre maison ou votre entreprise dans la plus grande discrétion

Au regard de la loi

Bien que vous puissiez utiliser des caméras pour protéger votre maison ou votre entreprise, sachez qu’il y a tout de même quelques règles à respecter dont principalement le « principe du respect de la vie privée ». Voici, selon la CNIL, les précautions que vous devez prendre lors de l’installation de votre dispositif de vidéosurveillance :

En tant que particulier :

  • Vous devez respecter la vie privée de vos voisins, des visiteurs et des passants : vous ne pouvez filmer que l’intérieur de votre maison ou propriété, c’est-à-dire, l’intérieur même avec les pièces, le jardin et le chemin d’accès privé. Cependant, votre caméra ne doit pas avoir la voie publique dans son champ de vision et le jardin de votre voisin. Vous ne pouvez pas non plus l’utiliser pour surveiller votre véhicule, même garé devant chez vous.
  • Si vous employez des personnes à domicile (femme de ménage, jardinier, baby-sitter, infirmière…), sachez que vous devrez leur informer de la présence des caméras et de la raison pour laquelle vous avez mis en place de dispositif. Tout en sachant que vous ne pouvez pas les utiliser pour surveiller ces personnes.
  • Vous ne devrez faire une déclaration auprès de la CNIL que dans le cas où vous employez des personnes à domicile.

En tant que professionnel :

  • Le dispositif de vidéosurveillance ne peut être installé sur un lieu de travail «qu’à des fins de sécurité des biens et des personnes, à titre dissuasif ou pour identifier les auteurs de vols, de dégradations ou d’agressions. », mais seulement « au niveau des sorties et des entrées des bâtiments, des issues de secours et des voies de circulation. »
  • Vous ne devez pas les utiliser pour surveiller l’activité de vos employés (sauf si cette personne manipule de l’argent ou des objets précieux), la salle de pause et les toilettes.
  • Là aussi, vous devez informer vos employés de la présence et de l’utilisation des caméras avec une affiche visible dans les locaux sous surveillance. Vous devez également faire une déclaration auprès de la CNIL, de la préfecture et des instances représentatives du personnel.

Si vous ne respectez pas ces règles, vous serez passible d’un an d’emprisonnement et de 45 000€ d’amende.

Quel est son prix ?

L’avantage de la vidéosurveillance c’est qu’elle est accessible à tous et à tous les budgets. Son prix dépend du dispositif que vous choisirez d’installer et peut s’établir de 30 à près de 900€.

Ce qui va aussi jouer sur le prix, ce sont les fonctionnalités que vous souhaiterez ajouter à votre dispositif comme une alarme, un détecteur de mouvement, etc. Mais aussi le type et le nombre de caméras que vous souhaitez installer… Tous les paramètres vont entrer en compte.

De même, il faudra compter les coûts de prestations si vous faites appel à une entreprise de surveillance, le prix d’installation du système qui va varier selon s’il y a des câbles ou non,  de la maintenance…

Ses avantages et ses inconvénients

Nous avons traité les différents points de la vidéosurveillance, nous allons à présent les regrouper dans un récapitulatif en mettant en avant ses avantages et ses inconvénients.

Les avantages :

  • Accessible financièrement
  • Pour particuliers, professionnels et lieux publics
  • Large choix
  • Intégration possible avec d’autres systèmes
  • Facile à installer selon le système
  • Pas de contrat obligatoire
  • Surveillance et paramétrage à distance

Les inconvénients :

  • Installation complexe des dispositifs à câbles
  • Risque lié au principe de la vie privée
  • Plus ou moins bonne qualité d’image selon dispositif
  • Transmission des images parfois trop gourmande en bande passante (système Wifi/Internet/IP)

À présent vous savez tout (ou presque tout) sur la vidéosurveillance !